jeudi 7 février 2013

CMB, SG... le design révélateur


La banque CMB (Crédit Mutuel de Bretagne) lance la nouvelle version de son site Web et son slogan : La nouveauté, c'est la vie ! L'ancien, il est vrai, toujours actif en 2013, affichait une ergonomie et une architecture type des années 90. Mais, à l'heure de la révolution ergonomique inspirée par les nouvelles plateformes mobiles, la présentation de ce nouveau projet laisse perplexe. La nouveauté, si c'est la vie, c'est pas encore le CMB !

La nouvelle version du site utilise le principe du menu déroulant pour système principal de navigation. Système souvent contesté car il cache l'information. Cela présage une politique commerciale, sans doute.

Les entrées ne véhiculent aucune identité propre à la marque. On enlèverait le logo, on ne saurait pas reconnaître le produit. Le côté impersonnel du service est complètement révélé à travers cette plateforme. En cela, le projet reste cohérent, d'une certaine manière, en regard de la proximité absente entre les conseillers interchangeables du réseau et leur clientèle.

L'interface ne semble pas non plus répondre aux tendances en vigueur, désormais plus ancrée sur des libellés concis et accessibles au doigt (tactile) plus qu'au clic. Les libellés sont des textes seuls, heureusement sauvés par des couleurs d'arrière-plan plutôt que par des filets et des cadres... encore que, la zone centrale nous rappelle bien où nous sommes.

Pour couronner le tout, une brillante présentation vidéo réalisée grâce au logiciel After Effects, excellent logiciel de motion design, a été nécessaire pour aider les utilisateurs à comprendre la nouvelle ergonomie. Inutile de rappeler qu'un bon design ne requiert en principe aucune assistance ni que la bonne humeur et la douceur présente dans la vidéo demeure bien entendu totalement absente dudit service.

Une banque qui n'écoute pas les règles du design, les codes graphiques humains, en vigueur, ni qui ne fait honneur à la culture du signe, propre de l'homme, révèle la manière avec laquelle elle entreprend de ne pas écouter non plus sa clientèle, ni de servir l'intérêt de cette clientèle. Les taux rédhibitoires des prêts à la consommation à plus de 24% qu'elle applique contrairement à toute les règles d'usure, alors que ceux de prêts longs n’excèdent pas les 3% et ceux de la BCE ne dépassent pas 1%, témoignent de cette attitude. Si le nouveau site propose des actions nouvelles pour le CMB, son identité méprise littéralement l'utilisateur. Gageons qu'elle aura au moins fait travaillé un entrepreneur local.

Le style impersonnel et évacuant toute humanité n'est pas l'exclusivité du CMB. Le récent logo de la société générale (voir ci-dessous) rappelle, par l'absence intégrale de caractère et d'affectation sociétale, sa vocation égémonique et nihiliste. Un sens interdit pour l'humain. Signe des temps, sans doute.



Pour voir la belle vidéo qui annonce le projet :

https://api.dmcloud.net/player/embed/50728a6e94a6f637400006f4/50bdc70d06361d0daf01a728?auth=1669975843-0-56i6g11d-7b03101bc86cc5976eb77248a6e5ba66

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire