mardi 15 janvier 2013

Après le tactile, le view & play !


Le tactile de Apple, c'est has been ! Voici le view and play.

Fort de l'expérience sensorielle tactile, qui a détaché l'utilisateur de la souris et du clavier, il ne fallait qu'un pas de plus (ou de moins si on observe en direction de l'écran) pour s'abstraire encore plus des contraintes matérielles de la plateforme qui présente un contenu ou une oeuvre.

C'est ce qu'avait déjà compris Microsoft avec leur station de jeu à reconnaissance gestuelle. C'est ce qu'anticipaient déjà certains récits de fiction où l'on admirait le héros en train de déplacer des images sur un écran par simple mouvement du bras sans jamais toucher l'écran (Minority report). C'est ce qui viendra remplacer très certainement le tactile pour les grands écrans (Apple ayant déjà déposé de nombreux brevets dans ce sens). C'est ce que présente enfin la société JPHD360 dont voici un des produits qui permet de visiter une ville virtuellement, par déplacement du corps ou de ses membres devant un écran géant.

http://www.jphd360.net/index.php/fr/

Si vous êtes auteur d'oeuvres et de contenus spécifiquement adaptées pour le tactile, pas de panique. Nous ne manquerons pas de rappeler combien les techniques sont volatiles et changeantes, alors qu'une oeuvre, si elle est de qualité, elle demeure, quel qu'en soit le support. Ce qui compte, et ce qui a toujours compté, c'est le contenu, pas le tuyau ! Si donc vos projets de présentation s'articulent déjà intelligement pour du Web ou des tablettes, il sera parfaitement transportable sur ce type d'environnement bientôt disponible dans nos salons. Les actions TAP seront simplement remplacées par des parseurs qui interpréteront le mouvement. Mais l'oeuvre, elle, conservera toute son intégrité.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire