jeudi 3 mars 2011

Web 1, Web 2, Web 3...

Le Web 1.0 était la multiplication des contenus sur l'Internet avec peu de relation entre eux.


Le Web 2.0 est le développement des réseaux communautaires qui a favorisé la multiplication et l'automatisation des échanges sur la toile au point de rendre parfois peu lisibles certains sites communautaires.


Le Web 3.0 définit le besoin d'organiser toutes ces informations sémantiquement, d'organiser la gestion des contenus à partir d'une intelligence éditoriale. Il s'agit d'apporter à l'internaute "perdu" un service, une personnalisation, qui redonne de la clarté et du sens aux contenus selon son profil.


La conception d'un projet Web implique le choix d'un de ces modèles de communication. Certaines technologies sont plus adaptées à certains types d'organisation. Le HTML et les animations Flash de première génération (AS1 et AS2) étaient adaptées au Web 1. Le HTML5 et Ajax (PHP/Javascript/MySQL) sont adaptées au Web 2 car ces technologies permettent de favoriser l'accessibilité et les échanges. Pour le Web 3.0, les technologies applicatives sont nécessaires, telles que Java, ActionScript 3, C# ou Objective-C.

4 commentaires:

  1. Nous sommes le 08 décembre 2011 et je suis ravis de voir que George Colony de Forrester Research rejoint cet article publié le 03 mars de la même année, sur l'idée que le Web actuel éclate vers une nouvelle approche plus éditorialisée.

    Pour en savoir plus, consultez le compte rendu leWeb11 de Fred Cavazza sur son blog qui mentionne cette annonce :
    http://www.fredcavazza.net/2011/12/08/compte-rendu-leweb11-jour-2/

    RépondreSupprimer
  2. Nous sommes le 30 mars 2012, et je suis ravis de voir que google déploie un arsenal pour rendre le web plus sémantique, conformément aux éléments soulevés un an plus tôt dans l'article ci-dessus.

    Pour en savoir plus sur le projet Google sémantique :

    http://www.webrankinfo.com/dossiers/r-et-d/google-moteur-semantique#utm_source=twitter&utm_medium=reseaux-sociaux&utm_campaign=partage-dossiers

    RépondreSupprimer
  3. Nous sommes le 20 avril 2012 et je suis ravis que le blogger Frédéric Gonzalo publie à son tour un brillant article sur l'idée de la nécessaire éditorialisation du Web :

    http://fredericgonzalo.com/2012/04/02/12-outils-pour-mieux-gerer-linfobesite-des-medias-sociaux/

    RépondreSupprimer
  4. Nous sommes le 19 octobre 2012 et je suis ravis de voir combien Facebook et Google payent aujourd'hui leur manque de prise en compte de ce que je nomme le nouveau Web éditorial.

    L'effondrement boursier de ces deux mastodontes et leurs difficultés à s'adapter aux évolutions du marché en témoignent. Lire aussi :

    http://www.capital.fr/bourse/actualites/google-plonge-apres-avoir-rate-le-consensus-768371#xtor=EPR-225

    RépondreSupprimer